Sida : les réflexes à adopter pour bien se protéger.

En 2015, près de 6 000 personnes ont été infectées par le Virus de l’Immunodéficience Humaine (VIH). Comment faire pour se protéger et quelles sont les erreurs à éviter ?

Que faire en cas de rapport sexuel à risque ?

« Toutes les deux minutes, un nouvel adolescent, le plus souvent une jeune fille, est infecté par le VIH », explique Antony Lake, directeur général de l’UNICEF. « Si nous voulons en finir avec le sida, nous devons redonner à cette bataille toute l’urgence qu’elle mérite et redoubler nos efforts ». La Journée mondiale de lutte contre le sida, qui s’est déroulée jeudi 1erdécembre, est chaque année l’occasion de rappeler que certains réflexes sont à adopter en urgence pour se prémunir de ce virus mortel.

On ne le rappellera jamais assez : la seule arme efficace contre le sida est le préservatif. Mais il peut arriver que ce préservatif se déchire. Dans ce cas, quel comportement adopter ? Dans les heures suivant le rapport sexuel à risque, rendez vous aux urgences et demandez un traitement post exposition (TPE). Ce traitement est gratuit mais ne traînez pas, plus tôt il est pris, plus il est efficace.

Que faire quand on ignore l’état de santé de son partenaire ?

On estime encore à 30 000 le nombre d’individus qui ignorent qu’ils sont infectés. Dans ce cas, par principe de précaution, ayez en permanence des préservatifs à portée de main. Si vous vous souvenez avoir eu un rapport sexuel non protégé avec une personne dont vous ne connaissiez pas l’état de santé, rendez-vous en pharmacie pour acheter un autotest.

Cet autotest coûte entre 20 € et 28 €, il n’est pas remboursé mais il peut être délivré sans ordonnance. Il a par ailleurs l’avantage de vous permettre de faire le test chez vous, au calme, loin de tout contexte médical. Si vous souhaitez éviter de payer, vous pouvez faire une prise de sang, dans un centre de dépistage. Ce test est gratuit mais ne peut se faire que six semaines après le rapport à risque.

Source : passeportsante.net

Commentaires

Commentaires