Tampons ou serviettes : que choisir ? Le confort avant tout !

Lorsqu’on a nos règles, on hésite souvent entre une protection externe (les serviettes hygiéniques) et une protection interne (les tampons).

Quels sont les avantages et les inconvénients de ces deux méthodes ? 

Les tampons :

Introduits à l’intérieur du vagin, les tampons sont constitués d’une matière qui absorbe le flux menstruel à la source, avant même qu’il ne s’écoule. Comme le flux varie au cours des règles, il est conseillé de prévoir des tampons avec différents degrés d’absorption.

Les tampons dotés d’un applicateur sont plus faciles à utiliser et on n’a pas à introduire son index à l’intérieur du vagin, pour celles que cela gênerait.

Il faut changer de tampon toutes les trois à quatre heures environ afin d’éviter que cela ne déborde ou crée une infection.

Les avantages : on ne le sent pas à l’intérieur de soi, ce n’est absolument pas douloureux, on ne sent pas le sang qui dégouline dans la culotte en se répartissant partout donc on se sent beaucoup plus propre !

On peut aller à la piscine, à la gym, sans aucun complexe et il n’y a pas de mauvaises odeurs. On peut se baigner, faire pipi et se laver avec.

Contrairement à certaines idées reçues, on ne s’inquiète pas : il est impossible que le tampon se perde dans le vagin car le col de l’utérus est trop étroit pour le laisser passer.

Qu’on se le dise également : non, les tampons ne déforment pas le vagin ! Doit-on vous rappeler qu’il est capable d’accueillir un zizi, et plus gros encore, un bébé ?

Les inconvénients : les tampons sont parfois accusés d’assécher le vagin. Autre bémol : ils sont tellement discrets et confortables qu’il arrive d’oublier qu’on en porte. Or, si on oublie un tampon à l’intérieur de soi, on risque de contracter une infection.

Les serviettes :

Dotées d’une bande autocollante, les serviettes se fixent sur la culotte. Il est conseillé d’en changer toutes les trois heures environ. Elles sont très absorbantes et il y a très peu de risques que ça déborde.

Les inconvénients : on sent l’écoulement dans la culotte, c’est extrêmement désagréable et on ne se sent pas au top.

De plus, si on ne change pas de protection régulièrement, les mauvaises odeurs s’installent et cela nous met encore plus de mauvaise humeur !

Elles peuvent aussi se voir quand on porte des vêtements trop près du corps.

Les avantages : on peut suivre l’évolution de son flux, les fuites sont rares et on ne risque pas d’irriter son vagin ni de contracter une infection.

Conclusion : le top, c’est de porter des tampons la journée et des serviettes la nuit !

Commentaires

Commentaires