Un homme de 66 ans consulte pour des ballonnements et découvre qu’il est une femme!

C’est l’histoire d’un hongkongais de 66 ans qui fait aujourd’hui le tour du globe via la Toile, et pour cause ! Suite à une consultation médicale pour ce qu’il croyait être des ballonnements, le médecin du sexagénaire diagnostique chez ce dernier un kyste des ovaires !

Il avait à la fois les attributs mâles et femelles…

À l’heure où d’autres mettent véritablement leurs vies en jeu pour entreprendre un changement radical de sexe, cet homme d’origine chinoise, lui, possède les deux genres. Sans s’en douter le moins du monde, il aura vécu 66 ans de sa vie en tant qu’homme. Ce n’est que très récemment que ce dernier a donc appris, non sans provoquer l’étonnement général, qu’il avait également en son sein des attributs sexuels qui feraient de lui une femme.

Selon les informations transmises, l’homme se serait rendu chez un médecin, après avoir ressenti au niveau de son abdomen d’étranges sensations, qu’il décrit comme étant des ballonnements. Rien de bien grave, si ce n’est qu’au moment de l’examen, le praticien consulté découvre l’origine de son mal : un kyste qui s’est développé au niveau de ses ovaires. Un fait tout à fait extraordinaire, sachant que le monsieur en question était bien pourvu de pénis – quoique de petite taille – ainsi que d’une épaisse pilosité faciale.

Un cas de syndrome de Turner

Pour expliquer ce phénomène quelque peu étrange, les médecins de la région ont évoqué le syndrome de Turner. Extrêmement rare, cette maladie chromosomique ne toucherait qu’une naissance sur 5000 et se manifeste généralement par une taille très peu développée, qui s’accompagne de stérilité. D’autre part, l’aspect physique masculin du patient de 66 ans a trouvé son explication dans l’hyperplasie congénitale surrénalienne, qui entraîne la sécrétion d’une quantité excessive d’hormones mâles.

Les médecins ont précisé que la combinaison de ces deux maladies est des plus rares, sachant que six cas au monde seulement ont été recensés. Par ailleurs, ils n’ont pas manqué de préciser que si le patient « n’avait pas présenté un gros kyste ovarien, son état médical particulier n’aurait peut-être jamais été détecté ». Malgré cette importante découverte sur sa nature, l’homme de 66 ans a décidé de continuer le restant de sa vie tel quel, comme l’homme qu’il s’est toujours considéré être.

Source : foozine.com

Commentaires

Commentaires