Elle apprend que son mari la trompe. Elle rédige alors cette lettre à sa rivale.

Le fait d’être trompé par celui ou celle qu’on aime peut être très douloureux. Certains restent marqués à vie après s’être fait briser le cœur.

La manière de réagir à la nouvelle diffère d’une personne à l’autre. Certains sont frappés d’un deuil, d’autres se mettent en colère, et d’autres encore pardonnent à leur partenaire. Certains choisissent de se venger — par exemple en faisant subir le même sort à leur partenaire.

La dame dont nous vous racontons l’histoire aujourd’hui a décidé de prendre les choses en main et d’écrire une lettre à la maîtresse de son mari. La relation illicite ayant eu lieu sur une période de 12 ans, la dame en avait gros sur le cœur. Voici le texte, que nous avons traduit pour vous:

« Merci Jennifer,

Merci d’avoir marqué mon mari de vos morsures sur toute la poitrine hier soir.

Oui, c’est sincère. Je vous dis merci! Vous n’avez pas idée du cauchemar duquel vous nous sauvez, mes enfants et moi.

En guise de remerciement, je vous offre de garder mon mari. Si vous acceptez l’offre, prière de lire les règles suivantes:

1. Vous allez devoir le soutenir sur le plan économique. Je dis cela parce que nous avons deux enfants ensemble (mais ça, vous le saviez déjà, j’imagine), ce qui veut dire qu’une portion de ses revenus servira à payer sa part de ce dont ont besoin les enfants. Rappelez-vous aussi que j’ai été à la maison une bonne partie des 11 dernières années, et qu’il va devoir me donner de l’argent à moi aussi. Donc oubliez son argent.

2. Vous allez devoir lui acheter de nouveaux vêtements. Vous comprenez, lorsqu’il est sorti de la douche ce matin, et que j’ai découvert vos petites « morsures d’amour », j’ai au même moment trouvé un trou noir dans notre maison. Ce trou noir a absorbé tous ses vêtements. Il sera donc nu, la plupart du temps, dans les jours à venir. Ce qui est bien, c’est que cela vous permet de l’habiller comme vous voulez. Pourquoi pas une belle petite robe, tant que vous y êtes?

3. Vous devez le laisser s’en aller un weekend sur deux. Ce sont les jours où il rencontrera ses enfants. Étant donné qu’il vous a décrite comme « la stupide alcolo avec qui je couche », vous ne serez pas autorisée à rencontrer mes enfants — leur sécurité est pour moi une priorité.

4. Vous n’aurez pas une vie sexuelle très excitante. Les choses n’ont pas fonctionné comme elles se doivent depuis sa blessure au dos, il y a quatre ans. Dommage pour vous, parce qu’avant sa blessure, il était un amant du tonnerre. Je vous vois venir: non, ils ne peuvent rien faire pour son dos. C’est une blessure aux nerfs, vous comprenez.

5. Vous ne pouvez PAS me le rendre. Je ne veux PAS l’avoir. Il a vraiment tout ruiné lorsqu’il s’est mis à vous rencontrer. J’étais une bonne épouse et il n’a pas su le reconnaître. Ne soyez pas trop triste de ne pas pouvoir briller autant en comparaison. Mais préparez-vous à ce qu’il vous le fasse bien sentir.

6. Il va vous blâmer pour tout ce qui est arrivé. Il m’a dit, les larmes aux yeux, que vous lui avez dit « J’espère que ta femme va voir ça », en parlant des morsures. Je ne sais pas si c’est vrai ou pas. À vrai dire, je m’en fous. Mais d’une manière ou d’une autre, votre vœu a été exaucé. J’ai vu les morsures et maintenant il est en colère. Il est tellement en colère contre vous pour ce commentaire que quand je l’ai giflé, il m’a demandé pardon. Je sais que la violence ne règle rien, et honnêtement, je n’avais jamais frappé personne auparavant. Mais je ne regrette rien. Si c’était à recommencer, je viserais plus bas.

7. Ce qui suit n’est pas une règle, mais une mise en garde amicale. Je vais faire tout ce que je peux pour l’occuper avec des détails insignifiants, juste pour vous irriter. Mon nouveau hobby sera de vous faire souffrir autant que souffrent mes enfants en ce moment. Soyez prête à le voir accepter tout cela avec le sourire aux lèvres pendant plusieurs années. J’étais avec lui pendant 12 ans; je le connais bien. Et non, mon plan ne me donne aucun problème de conscience. Au cas où vous vous demandiez.

Alors merci, Jennifer, « la stupide alcolo avec qui je couche », d’avoir mordillé mon mari au point d’en laisser des marques, hier soir. Merci de m’avoir montré que 11 ans de vie commune et deux enfants ne font pas le poids contre vous. J’applaudis à votre victoire et à son prix: mon mari.

Gardez-le! »

Commentaires

Commentaires

Aidez nous à nous améliorer..

Aimez notre page Facebook Svp. Merci.