Comment raviver une ancienne amitié.

Il arrive que les gens qu’on aime s’éloignent de nous sans raison valable. Cela ne signifie pas pour autant que le contact soit définitivement coupé. Voici comment raviver une ancienne amitié.

Nous avons tous entretenu, par le passé, des amitiés dont on se souvient encore et auxquelles nous songeons avec nostalgie. Il peut s’agir de petites amies du collège perdues de vue, de vraies amitiés s’étant taries suite à un stupide désaccord (on le réalise aujourd’hui) ou bien d’amis qui ont déménagé. Aujourd’hui, grâce à Facebook et aux divers réseaux sociaux, il est désormais facile de reprendre contact avec de vieux amis dont on avait perdu la trace et de renouer les liens du passé. Nous avons demandé à Irene Levine, détentrice d’un doctorat, psychologue et auteure du livre intitulé Best Friends Forever: Surviving a Breakup with Your Best Friend (meilleures amies pour toujours: survivre à une rupture avec sa meilleure amie) de nous expliquer comment reprendre contact avec une ancienne amie et ce à quoi s’attendre lors d’une telle démarche.

PS: Lorsque l’amitié s’est estompée, dans quelles circonstances est-il inutile de reprendre contact et quand est-il acceptable de communiquer avec la personne pour renouer les liens du passé?

IL: À l’exception des situations les plus extrêmes (vol d’argent, vol de mari ou acte de violence envers les enfants, etc.), il est toujours acceptable de tenter de faire revivre une ancienne amitié. Avec le temps, il arrive souvent qu’une ou les deux parties réalisent que l’amitié, perdue uniquement à cause d’une négligence ou d’un désaccord, leur manque. De plus, les circonstances évoluent et d’anciennes amies peuvent soudainement se découvrir de nouveaux liens. À titre d’exemple, une célibataire ayant cessé de fréquenter une amie nouvellement mariée se découvre davantage d’affinités avec celle-ci maintenant qu’elle est également en couple. De la même manière, une femme sans enfant devient mère et se rapproche alors d’une amie ayant déjà trois enfants.

PS: Quelle est la meilleure façon de communiquer avec l’ancienne amie? De nos jours, il est facile d’entrer en contact sur Facebook; toutefois, est-il plus judicieux d’utiliser le téléphone ou de faire un geste concret qui requiert davantage d’efforts, comme envoyer une carte?

IL: Cela dépend toujours de la situation ou du délai de temps écoulé depuis la séparation. Si c’est une personne à qui on n’a pas parlé depuis très longtemps simplement parce que nos vies ont pris des tournures différentes, il est préférable de s’assurer qu’elle désire reprendre contact en lui envoyant un courriel ou un message sur Facebook avant de la confronter en lui téléphonant.

De la même manière, si votre amitié s’est mal terminée, le fait que vous ayez beaucoup réfléchi à la façon de faire revivre cette relation ne signifie pas nécessairement que votre amie est dans le même état d’esprit que vous. L’appeler la prendrait donc au dépourvu. Dans ce cas, je conseille plutôt de lui envoyer une note ou une carte, ce qui lui laissera le temps nécessaire pour réfléchir et réagir.

PS: Que fait-on si l’on n’obtient pas de réponse? Doit-on abandonner?

IL: Si la personne ne donne pas de nouvelles, on peut faire une autre tentative mais il ne faut pas que cela soit ressenti comme du harcèlement. Parfois, il peut être bon de laisser s’écouler du temps avant la seconde prise de contact. Malheureusement, on ne peut rien faire si l’amie décide de ne pas donner suite à notre demande.

PS: Renouer une vieille amitié comporte-t-il des dangers? Doit-on adopter une attitude particulière pour se protéger?

IL: Bien souvent, lorsque les gens ne se sont pas vus depuis longtemps, ils réalisent qu’ils n’ont plus grand-chose en commun, mis à part les expériences du passé. Ils ont l’impression de ne plus se comprendre et sont incapables de partager leur vécu actuel.

On risque également d’être déçue si on a des attentes particulières, à savoir que l’amie soit différente de celle qu’on a connue ou se révèle identique. Le temps écoulé depuis la séparation a pu changer la personne de manière totalement imprévisible.

La meilleure façon de se protéger contre ce type de dangers est d’organiser en premier lieu une courte rencontre. Plutôt que de rendre visite à la personne ou de planifier une fin de semaine avec elle, proposez-lui de partager un repas.

Source :selection.ca

Commentaires

Commentaires