La violence de l’affreux jaloux bourré

Un affreux jaloux rentre chez lui, complètement pété : Apercevant son reflet dans la glace de l’entrée, il se met en colère.

– Sale individu ! Tu profites de ce que je suis au boulot pour venir coucher avec ma femme ! Mais ça ne va pas se passer comme ça. Tiens, attrape !

Il lance un grand coup de poing dans la glace qui vole en éclats. Décontenancé, en voyant les morceaux de verre, qui jonchent le sol, l’ivrogne balbutie :
– Pourquoi, aussi, avant qu’on s’explique entre hommes, tu n’as pas enlevé tes lunettes ?

Commentaires

Commentaires