La paysanne et le viol des légionnaires

Une jeune paysanne se rend à la gendarmerie :
– Je rentrais à la ferme avec ma chèvre, raconte-t-elle, quand une voiture s’est arrêtée à ma hauteur. Il y avait à bord deux légionnaires en permission qui m’ont proposé de me raccompagner.

– Et vous avez accepté ?
– Oui.
– Quelle imprudence ! S’écrie le gendarme. Et, naturellement, ils ont pris une direction opposée à celle de votre ferme.
– C’est exact.
– Ils ont garé leur voiture dans un sous-bois désert.
– En effet.
– Ils vous ont fait descendre de la voiture.
– Hélas !
– Et racontez-moi vous-même ce qui s’est passé ensuite.
– Ils ont violé ma chèvre.

Commentaires

Commentaires

Alain :