Le Juif écossais ashkénaze en Suisse

Un Juif écossais ashkénaze (ashkénaze veut dire allemand en hébreu ancien) se rend avec son épouse à l’hôtel Beau-Rivage, à Genève, Suisse.

Il y passe trois jours et trois nuits. Au moment de repartir, il tique en voyant la note : 3000 francs suisses, plus 900 francs (suisses, toujours) pour les repas.

– Comment !, s’exclame-t-il, Vous me demandez une somme pareille pour les repas ? Mais je n’y ai même pas touché, à votre nourriture ! Je n’ai rien mangé ! Votre nourriture n’est même pas cacher.
– Rien à faire !, répond le gérant. La nourriture était à votre disposition, et si vous n’y avez pas touché, cela vous regarde ! Vous nous devez 3900 francs !

Le Juif écossais ashkénaze réfléchit un moment :
– D’accord !, finit-il par répondre. Mais maintenant, c’est vous qui me devez 2100 francs !
– Comment ?, demande le gérant.
– Je vous paye les 3900 francs, mais vous, vous m’en devez 6000, parce que trois nuits de suite, vous avez couché avec ma femme ! Je compte 2000 francs par nuit, parce que je l’aime beaucoup. 6000 francs moins 3900, ça fait 2100 ! Vous savez compter, non ?
– Mais… je n’ai pas couché avec votre femme !, balbutie le gérant.
– C’est votre problème ! Ma femme était là, à votre disposition, et si vous ne l’avez pas touchée, cela vous regarde ! Rien à faire.

Commentaires

Commentaires

Aidez nous à nous améliorer..

Aimez notre page Facebook Svp. Merci.