Ce genre d’histoire arrive dans la vie de tous les jours.

 

Ce genre d’histoire arrive dans la vie de tous les jours.

Un jeune homme va pour la première fois en visite chez les parents de sa copine.

Il veut faire bonne impression, mais le Chili Con Carné de la veille fait des siennes et ses intestins le rappellent à son bon souvenir toutes les cinq minutes.

Notre héros est le centre d’intérêt de la famille entière et fait plutôt bonne impression, seulement voilà qu’un gaz s’annonce et la douleur est telle qu’il ne peut qu’adopter la solution d’urgence : le contrôle absolu de ses abdominaux et de ses muscles fessiers pour en claquer un silencieux dans les coussins du fauteuil.

Ouf Mission accomplie… Mais voilà que flotte autour de lui une sorte d’aura qui n’augure rien de bon pour son avenir de gendre potentiel pour au moins les dix prochaines années.

Le maitre des lieux ne peut faire autrement que de remarquer l’odeur nauséabonde qui se répand dans la pièce et hurle:

-MEDOR ! Effectivement repose au pied du prétendant un chien répondant au doux nom de Médor, « Ouf c’est lui qui prend! » souffle notre héros soulagé.

Il se dit qu’après tout puisque c’est le chien qui prend autant en profiter d’autant plus que le suivant s’annonce féroce.

En virtuose, le second est lâché avec autant de discrétion que le premier et l’odeur se fait de plus en plus présente. -MEDOR!!! Gueule le père.

Et va pour le troisième se dit le gars.

Le père se lève et hurle: »MEDOR ENLÈVE TOI DE LÀ, CE GARS-LÀ VA TE CHIER DESSUS ! »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

Commentaires