Lien entre stress et hormones

Notre corps répond au stress en sécrétant des hormones que l’on appelle hormones de stress. Celles-ci vont déclencher une réponse au stress qui a pour but de mobiliser de l’énergie pour y faire face.

 

Stress : une sécrétion d’hormones en deux temps

Première sécrétion hormonale

D’abord, très rapidement, ce sont les hormones appelées catécholamines qui sont sécrétées : la principale est l’adrénaline. En quelques secondes ou minutes, l’adrénaline arrive dans la sang.

Elle déclenche instantanément des réactions dans le corps tout entier pour le préparer :

  • le rythme cardiaque augmente ;
  • la respiration s’accélère ;
  • et la pression artérielle augmente.

Ainsi le cerveau et les muscles reçoivent plus d’oxygène. Ces réactions s’accompagne d’autres symptômes :

  • la digestion ralentit ;
  • les pupilles se dilatent ;
  • et les glandes sudoripares s’activent : on transpire.

Seconde sécrétion hormonale

Ensuite, ce sont d’autres hormones appelées gluco corticoïdes qui sont sécrétées en renfort :

  • la principale est nommée cortisol ;
  • elle est sécrétée pour aider l’adrénaline à maintenir un niveau d’énergie élevé ;
  • le rôle principal du cortisol est d’augmenter le taux de sucres dans le sang pour apporter l’énergie nécessaire aux muscles, au cerveau et au coeur.

Bon à savoir : les catécholamines et les glucocorticoïdes sont sécrétées par les glandes surrénales, situées au dessus du rein.

Hormones et stress aigu ou chronique

La sécrétion des hormones de stress et la réponse au stress qu’elles engendrent ne sont pas problématiques si, une fois la situation passée, le corps retrouve son calme et les hormones retrouvent un niveau basal.

Stress aigu

Le stress dit aigu fait partie de notre vie quotidienne et nous aide à faire face à diverses situations comme une présentation devant un auditoire, une échéance de travail qui s’approche ou encore un chien qui nous saute dessus.

Stress chronique

Si le stress persiste longtemps ou s’il revient de manière répétée on parle alors de stress chronique, des effets délétères peuvent subvenir.

Dans ce cas, le taux de cortisol dans le sang reste élevé et cela peut entraîner :

  • des maladies cardiaques ;
  • une pression artérielle élevée ;
  • des troubles de la digestion ;
  • un affaiblissement du système immunitaire ;
  • des insomnies et une dépression.

Voilà pourquoi il est important de faire en sorte que le stress ne s’installe pas !

À noter : il est impossible de supprimer le stress de notre vie, mais il est tout à fait possible de vivre avec et surtout de faire en sorte qu’il ne fasse que passer.

Commentaires

Commentaires

Aidez nous à nous améliorer..

Aimez notre page Facebook Svp. Merci.