Avec Google Wifi, Internet à fond dans toute la maison

Vous venez de vous abonner à la fibre, et c’est le drame : le wifi est à l’agonie dans votre chambre au fond du couloir, et ce n’est même pas la peine d’essayer de regarder Netflix aux toilettes. Arrive Google Wifi. Disponibles ce lundi en France, ces petits routeurs fabriqués par Google permettent de couvrir toute une maison, sans câble, avec un réseau mesh (maillé), sans avoir les connaissances d’un ingénieur réseau. Mais la performance et la simplicité ne sont pas données, à 139 euros l’unité ou 249 euros les deux.

Plus de zone morte

Pour une bonne couverture, compter une borne pour un studio, deux pour un grand appartement et trois pour une maison de deux étages. Le premier point d’accès, de la taille de deux camemberts empilés, se branche sur une box ou un modem. Les suivants se répartissent dans les autres pièces. Tout se configure automatiquement en une dizaine de minutes, même par des parents retraités.

Avec plusieurs répéteurs, le débit a tendance à s’affaiblir avec la distance. Mais avec un réseau mesh, comme Orbi, de Netgear, ou Eero l’ont déjà prouvé, les résultats sont assez bluffants. Dans la maison de notre test, le débit maximum théorique filaire est de 150 Mbit/s. A côté de la box, le wifi atteint 125 Mbit/s, baisse à 90 Mbit/s dans le bureau voisin et s’écroule à 30 Mbit/s dans la chambre la plus lointaine. Avec trois bornes Google Wifi, il oscille partout entre 80 et 125 Mbit/s.

Du wifi et du Google partout

On gère le système via l’app Android/iOS. Elle permet notamment de créer un réseau invité, pour éviter de donner son mot de passe à tout le monde. Et le wifi peut-être coupé automatiquement sur certains appareils, par exemple tous les soirs à 20h00 sur l’iPad des enfants. Alors que de nombreux routeurs vieillissants se retrouvent à la merci des hackers, Google a eu la bonne idée d’activer les mises à jour automatiques. Et la vie privée, dans tout ça ? L’entreprise californienne jure que ses appareils « n’effectuent aucun suivi des sites visités et ne collecte aucun contenu du trafic sur votre réseau ».

Si Google s’est lancé dans la fabrication d’équipement réseau, c’est surtout pour bâtir la charpente de la maison connectée et mieux la contrôler. L’entreprise prépare notamment l’arrivée de son enceinte Google Home et de son Assistant, cet été en France. En cas de succès, sa conquête du Web et d’Internet sera alors totale.

Source : 20minutes.fr

Commentaires

Commentaires

Aidez nous à nous améliorer..

Aimez notre page Facebook Svp. Merci.