Etat grippal : 5 astuces d’en venir à bout rapidement.

Les symptômes de l’état grippal sont fortement similaires à ceux de la grippe ou à d’autres maladies infectieuses aiguës : fièvre, maux de tête, écoulements, congestion nasale, frissons, fatigue, légères courbatures, éternuements. Bien que les effets ressentis soient plus marqués que pour un rhume, ils le sont moins que pour une véritable grippe et ne durent habituellement que quelques jours. Certains moyens naturels sont pourtant très efficaces pour diminuer les symptômes liés à l’état grippal. Découvrez-les !

Manger des aliments qui renforcent le système immunitaire

L’état grippal survient généralement lors du changement de saison à l’approche de l’hiver. En prévention ou pour contrer les symptômes dès leur apparition, il est recommandé d’intégrer à son alimentation des produits qui contiennent une foule de vitamines et de nutriments essentiels au bon fonctionnement du système immunitaire comme les fruits, les légumes, les produits céréaliers ou laitiers. Selon plusieurs études, une carence en un seul de ces micronutriments : zinc, sélénium, fer, cuivre, calcium, acide folique et vitamine A, B6, C et E2,3, pourrait créer une dysfonction de la défense immune. Il est important d’avoir une alimentation diversifiée et surtout, d’éviter de consommer des aliments très riches en gras trans ou saturés et en sucres rapides. Les fruits et les légumes sont à consommer en grande quantité de manière générale, et plus particulièrement en cas d’état grippal. Les antioxydants qu’ils contiennent permettent de lutter contre les radicaux libres, ce qui favorise un système immunitaire plus fort.

Intégrer l’ail et l’oignon à vos repas, des aliments aux propriétés antimicrobiennes

Différents aliments contiennent des substances antimicrobiennes qui aident à lutter contre les symptômes de l’état grippal, notamment l’ail et l’oignon. Abondamment présent dans l’ail, l’allicine est un composé qui présente de fortes propriétés antibactérienne et antifongique. Afin de retirer tous les bienfaits de cette substance, il faut en consommer une grande quantité quotidiennement, soit entre 4 et 5 gousses. L’ail contient également des antioxydants qui permettent de lutter contre les radicaux libres et ainsi renforcer le système immunitaire. L’oignon renferme également de l’allicine, ce qui lui confère les mêmes propriétés antibactérienne et antifongique que l’ail. Il contient également de la quercétine, un antioxydant de la famille des flavonoïdes qui sont responsables de la pigmentation des fruits et légumes.

Prendre du repos et consommer du bouillon de poulet

Le repos est probablement l’un des facteurs de guérison les plus importants pour se remettre rapidement d’un état grippal. Il faut s’assurer de dormir suffisamment, soit entre 7 h et 8 h par jour pour un adulte. Outre le sommeil, vous pouvez consommer du bouillon de poulet, un plat réconfortant qui jouit d’une certaine notoriété quant à son effet bénéfique pour soigner l’état grippal. Des études ont démontré que certains de ces constituants auraient des propriétés anti-inflammatoires, ce qui permettrait de minimiser l’intensité des symptômes. Une autre recherche a conclu que le bouillon de poulet était plus efficace que l’eau chaude.

Bouger pour évacuer les toxines

L’entraînement physique peut contribuer à guérir les symptômes liés à l’état grippal si ceux-ci sont mineurs et principalement ressentis dans la région au-dessus des épaules. Ainsi, une courte séance de sport à faible ou moyenne intensité peut aider à soulager les maux de gorge, dégager les sinus et décongestionner les voies respiratoires. Des études ont démontré que la course à pied favoriserait une guérison plus rapide sans avoir recours à aucune médication. L’activité physique, pratiquée modérément, stimule le système immunitaire qui aide à combattre les infections. Il faut toutefois s’abstenir de faire

Combattre les symptômes de l’état grippal grâce aux plantes médicinales

Les plantes médicinales qui permettent d’apaiser l’état grippal sont multiples. Ginseng, achillée millefeuille, thym et échinacée sont des remèdes naturels fréquemment utilisés pour calmer les différents symptômes tels que la toux, l’écoulement et la congestion nasale. Jouissant d’une très grande renommée, notamment en Asie, le ginseng est efficace pour stimuler le système immunitaire. Dans un essai mené au Canada, cette plante s’est avérée plus efficace qu’un placebo pour diminuer les symptômes associés au rhume. De plus, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) reconnaît l’usage du ginseng pour tonifier et réduire la fatigue. L’achillée millefeuille est également utilisée pour revigorer l’organisme. Le thym, généralement associé au lierre grimpant ou à la racine de primevère, est reconnu pour ses propriétés apaisantes en ce qui a trait à la toux et à l’inflammation des voies respiratoires.  En ce qui a trait à l’échinacée, des études réalisées en 2006 et 2007 ont démontré son efficacité quant à la diminution de l’intensité et de la durée des symptômes du rhume.

Source : passeportsante.net

Commentaires

Commentaires

Alain :