Les bonnes habitudes contre l’obésité infantile se prennent tôt

L’obésité infantile n’est heureusement pas une fatalité, et les palais de nos chérubins s’éduquent dès le plus jeune âge.

Faites apprécier à bébé la douceur de purées de légumes maison, avec des ingrédients bio. Soyez légers sur le sel, préférez les associations carottes, pour le sucré, pomme de terre, pour la texture, pourquoi pas tenter un écrasé de patate douce, avec sa belle couleur rosée, voire, si vous en trouvez, une purée « girly » à base de vitelotte dont la chair sucrée ravira les jeunes papilles.

Côté protéines, pourquoi ne pas y inclure du blanc de poulet ou de dinde mixé ? Leur goût neutre les fera passer inaperçus. Pour les laitages, là encore, préférez tout ce qu’il y a de plus simple : les fromages blancs, les brassés, les petits suisses. Bannissez les excès de sucre, de graisses et les crèmes bourrées de colorants et autres additifs.

Bébé grandit, on continue à l’ouvrir aux sensations gustatives : on introduit progressivement des légumes qui ont moins la cote : haricots verts, brocolis, tout en douceur, mélangés à d’autres végétaux, moulinés, coupés en fins bâtonnets… Toutes les ruses sont bonnes à prendre. N’oubliez pas : de la couleur dans les assiettes. C’est la garantie de vitamines, de fibres, d’hydratation et de bonne humeur.

obésité infantile

On garde le cap à la pré-adolescence et à l’adolescence : haro sur les sodas, qu’ils soient light ou pas

On préféra une eau minérale légèrement aromatisée avec un filet de sirop. Pour le goûter ? Les recettes les plus simples restent indétrônables : de la baguette fraîche avec un peu de beurre et du chocolat en poudre, Mmmm ! Un fruit bio à croquer, plutôt qu’un jus de fruit assimilé plus rapidement par l’organisme qui cale bien. Si vraiment votre ado ne peut se passer de biscuits, évitez ceux fourrés pour privilégier les biscuits type petit beurre, ou bien ceux aux noisettes, aux figues, sources de bons acides gras ou riches en fibres.

Certes, ils sont un peu plus chers, mais l’en-cas doit rester modéré : 2 biscuits accompagnés d’un fruit et d’un verre de lait ou d’un yaourt nature sont une collation parfaite pour tenir jusqu’au repas suivant. Pensez aussi, pour les sportifs, aux fruits secs, très riches en minéraux et sources d’excellents acides gras. Une poignée suffit, mélangée à un laitage.

Les bons gestes : à chaque repas

Matin, midi et soir, on garde en tête le schéma classique : protéine + végétal + féculent + produit laitier. Et des matières grasses de qualité, non hydrogénées : du vrai beurre, mais un peu, de bonnes huiles comme l’huile de colza, d’olive, de noix.

Exemple de menu, à adapter en fonction de l’appétit.

Le matin: un bol de lait, 2 tartines légèrement beurrées avec une cuillère de miel, 2 clémentines

Le midi : un blanc de poulet avec du riz basmati à la sauce tomate, 1 fromage blanc peu sucré, 1 kiwi

Goûter : Une banane, 2 petits beurres, 1 petit verre de lait

Le soir : une darne de saumon, des tagliatelles, des courgettes revenues à l’huile d’olive, une part de fromage, une salade de fruit.

Source : consommerdurable.com

Commentaires

Commentaires