7 astuces de rangement jouets

Vous aussi vous avez l’impression parfois de vivre chez vos enfants ? Question rangement jouets ça pourrait être mieux, on se laisse facilement déborder. Il y en a partout, jusqu’à la cuisine et au salon … et même dans le sac de maman. Ce moment où vous cherchez discrètement un stylo dans votre sac lors d’un RDV important et que vous déversez crayons de couleurs et petites voitures, ça vous dit quelque chose?

Voici quelques astuces que j’utilise pour ranger les jouets des enfants :

1. Des rangements accessibles aux petites mains
Pour faciliter le rangement des jouets, le mieux bien sûr c’est que les principaux intéressés mettent la main à la pâte. Pour cela, faites en sorte que votre système de rangement leur soit accessible et facile à manipuler. Installez les jouets ou les contenants à leur hauteur, préférez les emplacements bas pour les caisses plus lourdes, les enfants pourront y accéder sans votre aide et de même remettre les choses en place tout seuls. Choisissez des boîtes faciles à ouvrir/fermer ou même sans couvercle comme le système du Suédois bien connu que je trouve franchement pratique.

2. Des rangements identifiables
Pour que le rangement devienne ludique, vous pouvez aussi impliquer votre enfant dans le choix ou la customisation des contenants. Par exemple, de faire un dessin ou une photo que vous aurez prise pour identifier le contenu de chaque boîte. Ou vous inspirer de ce genre de modèles d’étiquettes.

Sinon Google est votre ami, ici j’ai fais une recherche Google Images avec mon fils, il a choisi les images qui lui ont plu pour chaque caisse de rangement dédiée (Ex : playmobil, petites voiture, Lego ..). Imprimez, scothez, c’est fini !

Du coup même pour les plus petits c’est facile, remettre le jouet dans la bonne caisse devient un jeu amusant.

3. Faire une rotation des jouets
Vous avez remarqué que quand les enfants ont trop de jouets, ils n’ont plus vraiment le temps d’apprécier ce qu’ils ont. C’est un peu comme zapper à la TV sans pouvoir se concentrer sur aucune chaîne. Moins de jouets c’est plus de créativité, d’imaginaire et de concentration … sans compter le gain de place et un rangement plus aisé bien sûr. Réservez en hauteur, à la cave ou ailleurs certains jouets ou caisses de jouets que vous allez échanger régulièrement avec ceux disponibles dans la chambre. Faites en sorte de garder à disponibilité un éventail suffisant de jouets correspondant aux intérêts actuels de votre enfant.

4. Une ou plusieurs caisses de secours
Pour limiter les dégâts, nous avons mis en place une « caisse de secours » dans le salon. A quoi elle sert ? Chaque soir, les jouets qui traînent sont vite rassemblés dans cette caisse qui rejoint la chambre des enfants pour y être triée par leurs soins le soir même ou le lendemain si l’heure du coucher est déjà proche. Ne prenez pas une caisse trop grande, de sorte que les enfants eux-mêmes puissent la manipuler. Suivant la configuration de votre maison, prévoyez par exemple une caisse au rez-de-chaussée pour être remontée à l’étage ou des caisses supplémentaires suivant vos espaces disponibles.

5. Des rangements visibles
Pas vu, pas pris, c’est aussi valable pour les enfants. Que les jouets soient accessibles est une très bonne chose, qu’ils soient visibles c’est encore mieux. Ainsi, l’enfant peut visualiser et choisir facilement le jouet qu’il veut. Les caisses fourre-tout sont adaptées aux jeux de mêmes catégories ou à des lots de petites pièces. Pour des jouets plus volumineux, disposez-les sur des étagères à la manière de la pédagogie Montessori. En ce qui concerne les livres, je trouve plus pratique de les ranger de face, comme à la bibliothèque. Pour les petits, qui ne savent pas encore lire, c’est ainsi plus aisé de choisir à partir de la couverture, de les manipuler ou les ranger.

6. Faire un tri régulier
Le moyen de ne pas se laisser envahir c’est de débarrasser régulièrement les jouets cassés, dépassés ou obsolètes (qui ne sont plus de leur âge ou plus d’intérêt). Généralement, je conseille de faire ce tri avec les enfants afin d’éviter les drames. Les impliquer c’est aussi les inciter à faire un choix, apprendre à partager en donnant certains jouets.

Dans l’autre sens, limitez également les entrées. Pour les fêtes ou les anniversaires, il me semble plus judicieux d’offrir un cadeau commun important et qui fera vraiment plaisir, plutôt qu’une multitude de petits jouets inutiles qui se retrouveront vite oubliés au fond d’une caisse. Et avant d’acquérir un nouveau jouet pour votre enfant, réfléchissez-y à deux fois, est-ce que ça en vaut vraiment la peine ? Ou sinon appliquez la règle une entrée/une sortie : pour chaque nouveau jouet on débarrasse un ancien, croyez-moi ça oblige à se limiter.

7. Mention spéciale LEGO
J’ai un petit garçon fana de Lego. Et quand le papa s’y met aussi, les deux s’étalent partout dans la maison c’est la cata ! On a un classeur spécial pour toutes les notices de montage. Bon, sachez qu’un grand nombre de ces notices est disponible en ligne, ce sera ça de moins à classer au cas où. Vu que ça commence à faire beaucoup, on range les petites pièces par couleur dans différents bacs.

Et l’astuce ultime c’est d’étendre des linges, couvertures ou autre par terre pour chaque bac. Quand il a fini de jouer, on remballe le linge avec les pièces, plus facile ainsi de reverser les pièces dans les bacs. Ça marche bien sûr pour tout autre jouet composé de plusieurs petites pièces.

Source : organisation-maison.com/

Commentaires

Commentaires