14 anecdotes survenues au travail qui vont vous faire sourire.

Peu de personnes aiment se rendre au bureau, c’est un fait. Mais il arrive parfois que des situations cocasses se présentent.

Certaines anecdotes deviennent même très virales. Voici une sélection de 14 histoires certifiées réelles, qui sont arrivées à des gens comme vous.

Avouez-le, parfois, travailler est quand même sacrément plaisant !

1. Le dur métier de serveur…

« J’ai été serveur il y a quelques années. Je travaillais dans un restaurant. Un jour, aucun client n’est arrivé avant 20 h 00. J’étais là depuis 11 h 00 le matin, je tombais de fatigue. À tel point que je me suis installé à une table et je m’y suis endormi. Je me suis réveillé parce que je sentais qu’on caressait ma joue. En ouvrant les yeux, j’ai vu une magnifique femme près de moi, elle m’a lancé un petit : « Mon mignon, j’aimerais bien pouvoir manger s’il te plaît »

2. … Ou celui d’opérateur

« J’occupais un emploi d’opérateur pour un centre d’appel de taxi. Mon métier était tellement omniprésent dans mon quotidien, que ma femme me disait qu’en dormant, il m’arrivait de « prendre des commandes » pendant mon sommeil. Il m’arrivait aussi de saluer les gens par la phrase d’accueil de mon entreprise au lieu de dire « bonjour ». Mais le pire a été une fois, dans le bus…. Au lieu de demander mon arrêt au chauffeur, j’ai instinctivement crié « Service de Taxi, bonjour ! ».

3. Comme quoi, les chauffeurs de métro sont bien lotis !

« Ce que je préfère, c’est les heures de pointe. Je vois tous les automobilistes attendre sous le soleil et s’énerver, je vois mes rames sur-bondées et moi, je suis assis confortablement dans ma cabine. Cela me donne le sourire ! »

4. Quand les profs perdent les pédales

« Chez nous, un jour de travail « normal » consiste à croiser un collègue dans un couloir et lui demander par exemple quel était le prénom de Shakespeare. Il répondra forcément « William » et nos chemins se sépareront ainsi ».

5. Quand la rumeur se répand

« J’ai 30 ans, marié, diplômé et titulaire de deux emplois. J’avoue être totalement fan des Pingouins de Madagascar. Au bureau, tout le monde est au courant et me charrie. À tel point qu’à chaque anniversaire, j’ai droit à un goodies du film : tasse, T-shirt, etc. Finalement, j’étais assez content que les gens ne se moquent pas de moi trop méchamment. Et puis un jour, cette histoire est venue aux oreilles de mon chef. Il a déboulé dans mon bureau en me disant « Nous avons besoin de ceci et de cela. Kowakski, tu en penses quoi ? »

6. S’occuper d’enfants est compliqué, mais gérer les parents…

« Je suis instituteur en maternelle et il y a quelques jours, un papa arrive pour récupérer sa fille. Je ne l’avais jamais vu. Il me donne le nom de son enfant, mais elle n’était pas dans ma classe. Agacé, il me décrit sa fille, mais rien à faire… Cela ne me disait rien. Et pour cause… Sa fille n’était ni dans ma classe, ni dans l’école dans laquelle je travaille… Elle était dans l’école d’en face ! »

7. Le professeur intimide toujours !

« Je travaille dans un centre de formation en langues pour les cadres. Et je dois admettre que je trouve ça très drôle de voir les businessmen vous dire du bout des lèvres et en regardant par terre « je n’ai pas fait mes devoirs ! »

8. Les pharmaciens ont aussi leur lot d’anecdotes

« Je travaille en pharmacie et l’autre jour, un homme taillé comme une armoire à glace est arrivé pour me demander un pansement. Il venait de subir une petite prise de sang. Je lui réponds, un peu intimidé, que nous n’avons plus que des modèles pour enfants et que donc, ceux-ci sont imprimés à l’effigie d’animaux ou personnages de BD. Après quelques secondes de réflexion, il me répond avec une toute petite voix « je vais prendre un hérisson svp ».

9. Parfois, les patrons aussi sont compatissants…

« Mon patron a décidé de me mettre en repos forcé, lorsqu’à 9 h 00 du matin, j’ai déboulé dans la salle de réunion en chaussons et en pyjama… J’avais quand même pensé à mettre ma veste de costume par-dessus ! »

10. …Et humains !

« Je suis patron et ma secrétaire m’a exceptionnellement demandé de rentrer plus tôt un soir. Je lui ai demandé quelle en était la raison et elle m’expliqua qu’elle ne mangeait pas après 18 h 00 et que sa fille lui avait cuisiné un gâteau d’anniversaire. Alors bien sûr, j’ai accepté sa demande. »

11. Ah… Les automatismes !

« J’ai pris conscience qu’il me fallait des vacances lorsque j’ai passé 10 minutes devant la porte de mon immeuble, à essayer d’ouvrir avec mon badge d’entreprise… »

12. Les élèves sont parfois incroyables

« Je suis enseignant et dans ma classe, j’ai un garçon que je surnomme le « crétacé ». Tout le monde sait exactement pourquoi. En effet, si vous lui demandez d’aller chercher des craies dans le bureau du proviseur, il est capable de disparaître pendant 15 à 20 minutes et de revenir sans craie ! Une fois, il est même rentré chez lui avec la craie et le tampon ! »

13. Les rêves d’enfants se réalisent parfois !

Lorsque j’étais petite, j’admirais et enviais Hermione Granger. J’attendais désespérément ma lettre pour Poudlard. 10 ans après, il m’arrive désormais d’entendre plusieurs fois par jour « Mais vous êtes une magicienne ! ». En effet, je travaille dans une entreprise de support technique… »

14. Le manque de discernement donne lieu à de sacrées anecdotes

« L’autre jour, j’étais à mon bureau. Un homme passe la tête et dit : « Roger ? Roger Burke ? ». Je lui réponds en lui demandant tout simplement si je pouvais l’aider ou appeler quelqu’un pour lui. Sur quoi il me rétorque à nouveau : « Êtes-vous Roger Burke ? ». Sauf que je m’appelle Sophie et que j’ai 21 ans… »

Source : CaféDéclic

Commentaires

Commentaires